Bienveillance

  • slide
  • slide
  • slide

"Quoiqu'il en soit, que nous ayons le sentiment que l'on ne se soit pas occupé convenablement de nous [lorsque nous étions enfant], ou bien que nous estimions avoir eu la chance qu'on l'ai fait - quelle que soit notre situation - nous pouvons toujours à l'heure actuelle, nous rendre compte que la base est de développer une bienveillance envers nous-même."

Pema Chödrön

Intéressez-vous à ce que vous ressentez physiquement. Sans vous soucier du fait que l'objet de votre intérêt soit agréable ou désagréable. Ce que vous ressentez physiquement. Commencez à vous intéressez à une sensation particulière, faîtes des recherches. soyez curieux(se), sans rejeter ni vous défaire de quoique ce soit.

Utiliser la douceur, la précision pour explorer tous les aspects de cette sensation, sans rejeter ni vous défaire de quoique ce soit. Avec un sentiment de bonté à son égard, sans rejeter ni vous défaire de quoique ce soit. Sans vous effrayer de sentir ce qui est vraiment là, quoique ce soit.

Entrez en amitié avec ce que vous ressentez, sans rejeter, ni vous défaire de quoique ce soit. Tâchez simplement de vous ouvrir et renoncez à toute attente. Étudiez attentivement ce qui vous arrive, et voyez ce que vous découvrez. Sans vous perdre vous-même, continuez à vous découvrir d'instant en instant.

Adonnez complètement à votre respiration, à vos ressentis, en accueillant pleinement, avec bienveillance même chaque sensation, sans rejeter ni vous défaire de quoique ce soit. Prenez le plus grand soin de ce que vous ressentez. Si vous regardez attentivement, d'un cœur chaleureux, c'est vous-même.

Quand vous vous observez avec ce sentiment chaleureux, la sagesse est là et c'est là qu'est votre vrai moi. Quand vous vous observez avec ce sentiment chaleureux, cette bienveillance, la sagesse est là et c'est là qu'est votre vrai moi. Quand vous vous observez avec un esprit plein de chaleur, c'est la bonne façon de prendre soin de vous, de communiquer avec vous.

En inspirant et en expirant, adonnez-vous à votre respiration, exactement comme une mère se consacre à son nourrisson. Dans une intimité de relation à vous-même, entièrement uni à vous-même, avec un esprit profondément chaleureux et bon. Traitez-vous avec une grande bonté. Devenez doux(ce) et solide avec vous-même.

Et maintenant, sans essayez de faire quoique ce soit, laissez quelque chose que vous ignorez vous installer dans la juste posture envers vous-même. Devenez pleinement vous-même. Il n'y a rien sur quoi prendre appui, rien pour vous soutenir, seulement vous-même. Restez simplement uni à vous-même. Voilà tout.

© Delphine Gouteux

Librement inspiré de Entrer en amitié avec soi-même de PEMA CHöDRöN - Éditions Pocket, 2000

Pour écouter la version audio cliquez sur le bouton AUDIO