Tranquilité d'esprit

  • slide
  • slide
  • slide

La vacuité est le jardin où l'on ne peut rien voir. C'est en fait la mère de tout, d'où toute chose surgit.

Shunryu Suzuki

Installez-vous confortablement sur le matelas, sans bouger, sans rien faire d'autre que de fermer vos paupières.

N'essayez même pas de vous détendre ou de vous relaxer. Soyez simplement là, dans l'instant présent, sans même attendre quoique ce soit.

Soyez simplement là comme si vous viviez votre dernier instant. Pleinement présent à vous même. D'instant en instant, vous vivez votre dernier instant.

Dans chaque inspiration, chaque expiration, il y a d'innombrables instants. Votre intention est de vivre chacun d'eux.

Expirez doucement puis inspirez. Simplement observez une petite pause après votre expiration. La tranquillité se trouve juste après la fin de votre expiration.

Expirez doucement, sans même essayer d'expirer, laisser simplement votre corps se vider en douceur, le plus lentement possible, de lui-même. Encore et encore...

Si doucement peut-être que vous percevez à peine votre souffle. Peut-être pas. Vous vous laissez dissoudre peu à peu dans votre expiration si légère. Vous n'existez plus quand vous expirez de cette façon.

Naturellement votre inspiration repart de là. Un sang renouvelé par cet apport extérieur irrigue votre corps. Vous vous sentez complètement revivifié.

Puis, vous commencez à expirer en laissant simplement votre corps se vider par lui-même, en laissant l'air sortir par lui-même, jusqu'à la vacuité. Expirez complètement.

D'instant en instant, sans essayer de faire quoique ce soit, vous poursuivez. Même si votre position est inhabituelle, vous pouvez le faire. Même si votre pratique est hésitante, vous pouvez le faire.

Votre respiration s'estompe peu à peu. Vous bous effacez peu à peu, vous fondant dans la vacuité - une page vierge, blanche. Le point important est votre expiration. Au lieu d'essayer de revenir à vous en inspirant, disparaissez en laissant l'air sortir par lui-même, disparaissez dans la vacuité en expirant. Pratiquez de cette façon jusqu'à votre dernier instant. La vacuité est ce vers quoi vous tendez.

Maintenant vous devenez un avec toutes choses après avoir complètement expiré avec cette sensation.

Si vous êtes encore vivant(e), bien sûr, vous inspirez de nouveau. Peut-être ou peut-être pas. Puis à nouveau vous commencez à expirez d'instant en instant et vous vous laissez disparaître dans la vacuité.

Peut-être êtes-vous comme un nouveau-né dans des bras aimants. Peut-être pas.

Maintenant vous laissez quelque chose que vous ignorez prendre soin de vous comme d'un nouveau-né.

Vous laissez la vacuité s'exprimer en vous.

©Delphine Gouteux

Librement inspiré de : Libre de soi, libre de tout de SHUNRYU SUZUKI, Éditions points, 2013, pp. 23-24


AUDIO Cliquez ici pour écouter l'enregistrement audio