adolescents de 12 à 18 ans

Modalités du suivi



Les adolescents peuvent être reçus seuls ou en présence de leur(s) parents(s) ou tuteur(s) en fonction de leur maturité et de leur demande. Mais lors du premier entretien, un parent est nécessairement présent ; cela permet de recueillir le vécu et les attentes de l'entourage ainsi que des informations sur l'histoire de l'adolescent et de sa famille.


Les adolescents sont souvent très pudiques pour exprimer leurs ressentis et préfèrent ne rien dire. Ici, cela n'a rien d'obligatoire. A partir des outils fournis, l'adolescent peut très bien évoluer dans une autonomie encadrée sans avoir à partager son intimité. Il devra néanmoins faire l'effort de se confronter à ses souffrances et à ses difficultés en pleine conscience.


La séance se déroule généralement en deux parties :

- un point sur les quinze jours écoulés, les évolutions ressenties et les difficultés restantes

- une relaxation ou hypnose durant laquelle l'adolescent reste allongé à ne rien faire (ce qu'il sait habituellement très bien faire)

Certaines séances peuvent prendre la forme d'un dialogue lorsqu'il s'agit de transmettre des outils applicables en dehors des séances.

Aucun suivi n'a réellement de forme prédéfinie mais il s'adapte aux besoins et aux évolutions de la situation.


Le suivi permet d'aborder toutes sortes de problèmes : orientation, sexualité, mal-être, drogue, violence, phobie , pulsion suicidaire, radicalisation, ...

Certains adolescents, bien qu'en grande souffrance, ne souhaitent pas recevoir d'aide et refusent de consulter. Les parents peuvent alors entreprendre eux-mêmes un suivi qui, dans bien des cas, permettra à la situation d'avancer de manière heureuse.